Search

Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers

Updated: 6 days ago

Dans les moments de lassitude ou de désespoir, lever les yeux vers le Seigneur se révèle être d’un puissant secours pour un cœur de mère.


Comment faire quand les enfants sont fatigants voire insupportables, que les décibels grimpent, que les devoirs sont bâclés, que le linge traîne par terre ou lorsque certains en viennent aux mains plutôt que de partager de bon cœur ? Il n’y a pas tellement d’amour filial ou d’amour fraternel dans de telles situations !


Revenons alors à votre cœur de mère. Comment est-il dans ces moments ? Agité et espérant en finir rapidement en mettant tout le monde au lit ? Exaspéré sans la moindre envie d’écouter le conflit qui se joue autour de la petite voiture rouge ? Dépité devant le lave-vaisselle que personne n’a eu l’idée de vider ? Déprimé devant la tâche qui repose sur vos épaules ? Arrêtez-vous un instant. Souvenez-vous : « Venez à moi vous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi je vous donnerai le repos » (Mt 11, 28).


Vraiment ? Est-ce le Christ qui va vider la machine ? Probablement pas ! Mais avez-vous envisagé la possibilité qu’Il soit là à vos côtés et qu’Il vous donne sa paix ? Avez-vous envisagé qu’Il vous donne sa force pour réaliser votre tâche quotidienne ? Avez-vous envisagé qu’Il vous donne sa joie pour transformer votre regard sur vos enfants ? Avez-vous envisagé qu’Il vous donne son cœur même pour aimer vos enfants ?


À cet instant, vous apprenez à regarder vos enfants et les situations du quotidien avec les yeux même du Christ.


Quand le Christ vous propose de partager son joug, Il ne vous propose pas de crouler sous les épreuves avec Lui, c’est tout le contraire ! Il vous propose de venir porter votre humanité, de venir au secours de votre faiblesse. Le joug n’est pas là pour vous emprisonner à Lui, mais au contraire pour Le laisser le porter à votre place ! Vérifiez l’origine du mot et de l’utilisation du joug dans les champs et les campagnes : le joug dont on revêtait deux bœufs était fait pour les aider l’un l’autre, pas pour en faire crouler un sous le travail de l’autre !



Avez-vous pensé à L’appeler ? À Lui demander son aide dans vos moments de découragements et de doute ? Juste une phrase ou un mot que vous aimez, un mot d’un passage de la Parole ou d’un saint, pour attraper Sa main qui est tendue vers vous, pour regarder Celui qui pose sans cesse Son regard sur vous et n’attend qu’une chose, que vous leviez les yeux vers Lui. À cet instant vous apprenez à agir en Enfant de Dieu, à vivre dans l’Esprit. Comme votre enfant qui cherche votre regard bienveillant et encourageant avant de s’élancer. En vous replaçant entre les mains du Christ, vous goûtez à son amour filial pour le Père. Vous ne reposez plus sur vos forces mais sur cet amour divin. Vous apprenez à vous laisser regarder par Dieu. Vous apprenez à regarder vos enfants et les situations du quotidien avec les yeux même du Christ.



#radianceparenting #auteur #joie #foi #quotidien #regard

26 views0 comments